Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sdf

  • Liberté


    Liberté
    envoyé par domidan02. - Rencontrez plus de personnalités du web.

     

     

     

     

     

    J'ai remarqué que depuis des années le beau mot"Liberté" est employé à tort et à travers.

    Il est souvent confondu avec l'expression:" J'ai le droit" !!!

    J'ai le droit (je suis LIBRE) d'apprendre ce qui me plait: une année de fac en telle section?

    Finalement ça ne me convient pas!!!

    Je ne "m'épanouis" pas :) (Cette rengaine à la mode)

    je cherche ma voie:)

    l'an prochain je changerai de filière:)

    je suis libre de manger, de faire ce qui me plait..............

    Je suis libre de laisser mes parents seuls aux fêtes car j'ai le droit d'aller en vacances..........

    MAIS.......

    Ceux qui sont dans des pays de misère, en guerre?

    Ceux qui notre douce France n'ont plus rien?

    Ceux qui n'ont ni toit, ni  soins....

    ceux qui ne peuvent pas étudier etc.....

    Ceux qui sont malades, vieux sans aucune visite?

    J'ai remarqué il y a peu de temps ,que certains se sont sentis "LIBRES" de ne pas aller voter!!

    Quand je pense à tous ceux qui sont morts pour la liberté de vivre, de voter........

     

    Je crains que dans ce monde dans lequel beaucoup ont tous les droits (sont libres) et n'ont aucun devoir que tout s'enraye.......

     

    Il faut réfléchir...c'est extraordinaire que depuis 60 ans nous ne soyons pas en guerre( sur notre territoire).

    Et....chacun peut tomber dans la précarité....chômage, séparation, maladie grave......

    Lorsque ces personnes "LIBRES" auront à se frotter aux difficultés il sera peut être un peu tard pour pleurer?

    Et...lorsque....nous ne seront plus libres de voter que ferons-nous?

    Nous irons nous battre ainsi que l'ont fait nos ancêtres pour obtenir à nouveau cette "LIBERTE?

     

     

     

    "Liberté "est un mot précieux qu'il ne faut pas galvauder......

  • Emission de Delarue sur France2

    Hier soir, l'émission de Delarue m'a laissée perplexe.

    Comme toujours, les vrais problèmes semblent avoir été mis de côté.

    En effet, à la fin, l'animateur était très gêné de l'intervention de Laurence (ex cadre sup'dans une grande fédération sportive de football  )qui est maintenant SDF.

    Elle a osé donner le nom de son ex -employeur qui ,dit-elle, lui doit 30 000 euros, vite, vite on a tourné court!!!

    Surtout, pas de vagues, sinon.....

    M.Delarue aurait-il peur de la rejoindre dans la rue?

    Des questions me viennent à l'esprit:

    Mes parents se sont mariés en 1947  et devaient vivre chez leurs parents (au début de leur mariage ainsi que beaucoup de jeunes couples à cette époque pour cause de ....pénurie de logements!!!!

    Je me suis mariée en 1970 et au début nous avons trouvé un logement au loyer très élevé à Compiègne . Cause:  pénurie de logements!!!

    J'ai vécu ensuite en HLM  au Clos des roses , des amis ont habité  Presles à Soissons.

    Sans aucun problème: appartements propres, loyers modérés, bonne ambiance.

    MAintenant, on parle de ces quartiers avec crainte et personne  ( de ma connaissance) ne veut aller y vivre pourquoi ?

    Dans chaque ville ce doit être le cas, pourquoi n'a-t-on pas parlé de ce problème?

    On n'a pas  évoqué ceux qui dorment dehors parce qu'ils gagnent le smic!!

    Par ex : un cuisinier à 35 heures qui gagnent 900 euros nets à Paris!!

    Etc, etc....

    Cette émission a eu le mérite de soulever des problèmes mais m'a laissée sur ma faim!

    Il faudrait faire des reportages sur les jeunes travailleurs qui quittent la province pour un emploi mal payé à Paris , les retraités (les veuves avec des demi pensions qui paient leur loyer et leurs charges et se privent pour cela de nourriture).

    De nombreux Français ont travaillé dès 14 ans jusque 60 voire plus , non jamais eu de malheurs particuliers "les accidents de la vie" (,selon le nouveau langage qui sévit de nos jours) pour évoquer : divorce, licenciement, deuil, maladie...) et se retrouvent démunis car accablés de charges diverses et variées  en retraite.

    M.Delarue peut faire de nombreuses émissions: que l'on soit jeunes, vieux, malades, femmes, hommes, endettés, sans crédits, la précarité est partout et n'épargne personne !!!