Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

royallieu

  • Journée du souvenir des victimes de la déportation

    Le dernier dimanche d'Avril est la journée du souvenir des victimes de la déportation : en 2016, se sera le dimanche 24 avril .

     

    http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/journee_souvenir.htm

     

    A Compiègne, le camp de Royallieu a été un camp de transit pour les déportés qui partaient  en train vers Dachau , Buckenwald, Auschwitz .

     

    http://www.vallee-de-l-aisne.com/site/1762/mmorialderoyallieu.html

     

     

     

     

     

     

    De nos jours, le camp est devenu un Mémorial qui jouxtent la polyclinique St Côme un lieu où l'on soigne et où l'on naît 

      

  • Mémorial de Royallieu à Compiègne...

     

    A Compiègne, le camp de Royallieu vit passer des milliers de déportés.Ils partaient  en rang à la gare prendre les trains pour les camps de concentration.Lorsque la gare a été bombardée et inutilisable, les trains partirent de la forêt un lieu-dit"Bellicart"......le dernier train pour Buchenwald est parti le 17 août 1944.......

     

     

     

     

     

     

     

     Chanson de l'Association "Carnet de voyages" de Soissons en Picardie

    Présidente:

    Madame Dominique Beaugnon.

  • Compiègne

    Compiègne:

    Cette chanson  a été écrite par  Françoise Mallet-Jorris, Michel Grisola et Marie-Paule Belle

    Elle évoque avec pudeur le sinistre camp de Royallieu situé dans cette jolie ville

  • Inauguration du Mémorial de Royallieu

    Cet après-midi, je suis allée à l'inauguration du Mémorial de Royallieu à Compiègne.

    Cérémonie simple et respectueuse, sans discours des politiques présents: entre autre, le maire de compiègne et le président du sénat.

    Chant des Partisans, sonnerie aux morts, Marseille.

    Ensuite, visite des trois baraquements conservés du camp ou sont gardés des documents.

    Michel Drucker dont le père Abaraham fut incarcéré dans le camp et qui lui -même fit son régiment dans ces lieux, en 1963, était présent.

     

    Il a discuté avec d'anciens déportés .

    L'un d'eux lui expliquait qu'il était passé dans ce camp d'octobre 1943 à janvier 1944.Il est parti, avec ses compagnons, dans la neige, à pied ,pour la gare de Compiègne, là ,un train l'a emmené à Buckenwald.

    Il s étaient 1000 , 10 sont morts en route.

     

    J 'ai ressenti de l'émotion, je suis née après la guerre , mais, vraiment, quelle horreur!!

    Ce monsieur, ancien déporté, m'a dit se battre pour que l'on reconnaisse les jeunes résistants.

    En effet, les résistants sont reconnus pour tels à partir de 17 ans.

    Il m'a montré une liste de 100 noms de jeunes de 14, 15 voire moins qui ont aidé la résistance. Il voudrait les faire reconnaitre et ne comprend pas cette "limite d'âge" .il m'a dit que des enfants de 10 ans transportaient des grenades, des vivres  etc......

     

    Il y a plusieurs semaines, dans mon journal, l'Oise Hebdo, la présence du Président Nicolas Sarkozy avait été évoquée pour cette inauguration.

    Il n'est pas venu, ainsi que la plupart des français le savent, il était au salon de l'agriculture.

    Il est vrai que cette cérémonie était grave et sobre.(trop peut-etre aux yeux de certains dirigeants qui n'aiment que l'agitation, les strass, les paillettes, le clinquant....qui confondent "peoplisation " et  les DEVOIRS qui incombent aux hommes en charge de la   politique:)

    Ici, pas de cohue, de l'émotion, de la dignité,. Je me pose néanmoins une question: si notre Président avait choisit de venir à Royallieu à la place du Salon de l'agriculture, et si.....chose totalement impropable de leur part (ils ont une telle grandeur d'ame et un tel respect des fonctions ) mais si.....un ancien déporté avait refusé de lui serrer la main, quelle aurait été la réaction de Nicolas Sarkozy? 

    Nous savons il y a le mot de Cambronne , désormais, il faut ajouter la petite phrase de Sarkozy:)!!!!

    Certains hautes instances de notre pays pronent "le devoir de mémoire".

    Samedi, à Royallieu, ce fut un beau moment de "Mémoire" et "d'éducation ".

    N'oublions jamais que le respect, la sobriété, la pondération, la maitrise de soi,  sont les moteurs principaux de l'éducation!! 

    Comment faire un "devoir de mémoire" envers la jeunesse, si on trouve normal les insultes?

    De toutes parts: non respect de la fonction présidentielle, de tout ce qui représente l'ordre, le savoir , non respect des citoyens.

    On ne parle que de communication, de nos jours, ce mot signifie : insulter celui en face de soi!!!

    Il me semble que le non respect d'autrui par les mots ou les actes est d'abord un non respect de soi.

    Si l'on se respecte un peu, il y a des mots qui ne franchissent pas notre bouche et des actes que l'on ne fait pas.

    Il me semble que si j'insultais une personne , quelqu'elle soi, j'aurais l'impression de m'insulter moi-meme puisque je suis un humain comme elle avec des sentiments identiques :amour des parents, des enfants , de ma famille etc... et bien sur..... les memes haines contre lesquelles du début à la fin de ma  vie je dois toujours  lutter pour ne pas blesser autrui, ne pas juger et" égoistement "atteindre une certaine sérénité qui rend la vie plus plaisante à l'opposé  des sentiments négatifs de jalousie , d'envie, de mépris "ruminés"  envers tel ou tel:)

     

     

     

     

    f9f5c47a7e08a77dac53d5a8cd8abc81.jpg
    891fba95468bf01817c0265fec86c300.jpg
    e20cf1be65fb544ac8a8a785de1ac274.jpg
    f6b5eb61bc82814b90f0033fb41bbf61.jpg
    0f3febbb63873a7b7a11f84134c0a94c.jpg
    b8089a786205845c9cf4422f5d803a81.jpg